Union des Communautés de Lea Ibarra - Munitibar - Aulesti - Gizaburuaga - Amoroto - Mendexa

Ferme sur Mendexa
Square Amoroto
Un groupe d´hommes dans Amoroto

Amoroto - Histoire

D´après ce que nous montrent les découvertes Préhistoriques trouvés dans la zone, il y a des milliers d´années avant Christ ils existaient déjà des concentrations de population. Les vestiges trouvés dans la grotte Abitaga sont un exemple de restes appartenant à la période Magdalénienne.
En sachant que, l´empire romain ne montrait aucun intérêt de spécial pour cette zone, on peut penser que à Amoroto existaient divers groupes de noblesse dont l´activité principale était l´élevage.

Iturriza, dans l´œuvre appelée "Histoire de Vizcaya", dit que le village d´Amoroto était connu comme Amoredo. Apparemment, la population de cette municipalité a été établit dans les dix et onzième siècle. Les premières données exactes datent de 1325, d´après celles-ci, Amoroto était l´extension de la Basilique d´Andra Mari de Lekeitio, puisqu´il devait donner à celle-ci le tiers du dîme obtenu. Pourtant, bien qu´appartenant à Lekeitio au quatorzième siècle, il avait l´importance suffisante pour avoir sa propre paroisse.

La croissance démographique du Moyen Âge, unie la force octroyée aux habitants d´Amoroto par le pouvoir économique, elle alluma le désir d´indépendance. La première demande d´indépendance d´Amoroto, pour la séparation avec l´Ëglise de Notre Dame eu lieu en 1454, mais bien qu´ils essayèrent plusieurs fois ils durent attendre 1519 pour obtenir l´autonomie.

Avant d´obtenir l´indépendance, on l´appela avant église Real subordonnée d´Adan Yarza et elle devait payer au Royaume de Castilla un impôt de 18.000 maravédis.

Une fois obtenue l´indépendance, l´avant église fut crée comme unité territoriale indépendante et il fut nécessaire d´établir les limites politiques administratifs. En même temps, des nouveaux courants firent leur apparition.

Dans cette période, où tous ces changements se produisaient; la société était structurée de façon hiérarchique presque féodale: elle obéissait au système d´impôts et au clergé. La place d´honneur dans la société était occupée par les familles de la noblesse (la noblesse qui dominait à Amoroto était celle de Adan Yarza). Les sources économiques de ces familles provenaient, des droits dont ils jouissaient sur les paysans et sur les montagnes ainsi que des dîmes de l´avant église et d´autres. Cela était la base du pouvoir économique, grâce à laquelle ils eurent l´occasion de s´approprier de certains biens pendant la crise. Cette dernière fut la cause de multiples conflits et l´origine de la lutte des "Banderizos".

Utilisation des cookies:
Dans Leaibarra.com utiliser propres et les cookies tiers pour améliorer votre expérience de navigation. Si vous continuez la navigation, nous considérons que vous acceptez notre politique de cookies.
Union des Communautés de Lea Ibarra, Elexalde 1-48289 GIZABURUAGA-Tel:946842982-Email: leaibarra@bizkaia.org - Carte-Web - Accessibilité - Mention-légal - Cookies